Je cherchais «herring» sur Google (j’ai toujours cette impression qu’en tapant en anglais j’obtiendrai de meilleurs résultats, mais c’est peut-être une connerie. Sûrement, même.) et je suis tombé là-dessus.
  • Première réaction :

(oui, je suis encore chez moi.)

  • Seconde réaction :

Hééé, ce sera l’image d’accueil de mon blog WordPress ! (parce que j’avais songé à WordPress d’abord, mais tout le monde s’en cogne.) Et puis retour immédiat à la première réaction.

  • Troisième réaction :

VITE, je vais voir de quelle site vient cette superbe photo ! Rien d’exaltant. J’apprends simplement que c’est une tradition norvégienne que de le manger comme ça. Ach so.

Alors ça restera là simplement pour décrire mon état d’esprit avant le départ. En Français on dit «avaler la pilule», non ? En Allemand je suis sûr qu’on dit «avaler le hareng».

Un truc du genre :  «Herringschmeckgenießenprüfungkartoffelsalathamburger»

Je vais habiter chez une (vieille ?) dame. Ça fait partie du charme du voyage. J’espère qu’elle est gentille et qu’elle cuisine bien (voilà, c’est dit.). J’espère aussi qu’elle me foutra la paix quand il faudra. J’espère surtout avoir accès à Internet là-bas.

Je suis comme un petit enfant qui s’angoisse parce qu’il ne sait pas trop ce qui l’attend. En fait ce gosse a une longueur d’avance sur moi : dans un mois, c’est à mon tour de bouffer le hareng tout seul comme un grand ! Photo à l’appui, j’essaierai d’y penser.
En attendant je songe à ce qu’il va me falloir pour finalement me sentir comme un poisson dans l’eau, un bon gros hareng qui nage dans son élément.

Valises ce soir. Avion demain. Je commence le boulot lundi. Rendez-vous demain pour le décor.

Advertisements